Sup de Pro : un dispositif pour (re)trouver une formation et une orientation

sup-de-pro-jmv-atelier-multi-metiersChaque année, plus de 100 000 jeunes sortent du système éducatif sans aucune qualification. Sup de Pro  est un dispositif de 9 semaines aux méthodes innovantes, porté par Lycée Professionnel Jean-Marie Vianney (La Côte Saint-André, 38) pour des jeunes de 16 à 25 ans.

Le projet vise à leur permettre de reprendre  confiance en eux et leur donner le désir de se projeter et d’avancer vers un projet professionnel. Une seule devise: « Mon défi, Ma réussite! ».

Depuis plusieurs mois, les équipes pédagogiques et éducatives du Lycée Professionnel Jean-Marie Vianney travaillaient à mettre sur pieds un dispositif permettant à des jeunes en rupture avec le système scolaire et « en panne » au niveau de leur orientation professionnelle de se remobiliser. Le dispositif a pris corps en 2016 avec Sup de Pro. Il est dédié aux jeunes sans idée de projet professionnel, mal orientés, NEETS (« Not in Employement, Education or Training »: sans emploi, ni études ou formation), mineurs non-accompagnés. Le parcours de 9 semaines est personnalisable suivant les besoins de chaque jeune. Pour chaque session, l’équipe prend en charge une douzaine de jeunes au maximum. Ce parcours, jalonné d’exercices et d’expérimentations, permet de se découvrir, de reprendre confiance en ses capacités, de trouver une orientation.  Au bout des 9 semaines, les jeunes sont en capacité de se remobiliser et d’intégrer une formation, ceux qui le souhaitent peuvent poursuivre sur la session suivante pour approfondir et mieux déterminer leur projet. Aux côtés de la coordinatrice pédagogique, un référent tuteur suit chaque jeune dans son parcours et son évolution, et l’accompagne jusque dans son insertion dans le monde professionnel.

Se connaître

Le dispositif se veut une étape pour aller vers une meilleure connaissance de soi et un dépassement, dans un élan volontaire. Chaque jeune est « acteur » de son parcours. Le but? Trouver une orientation en adéquation avec son profil. La méthode québécoise ADVP (Activation du Développement Vocationnel et Professionnel) permet de déterminer les points à améliorer pour un parcours vers la réussite. Le tuteur prépare le diagnostic à la fois sur les savoirs de base, mais aussi, avec un psychologue, définit les freins à lever pour pouvoir projeter le jeune dans une formation ou un emploi. La coordinatrice pédagogique, en lien avec l’équipe, établit un livret de compétences qui atteste du travail du jeune, de son savoir-être et son savoir-faire.

dsc_1997-copieLe site Jean-Marie Vianney permet de tester plusieurs corps de métiers, grâce à des plateaux techniques performants (électricité, soudure, peinture, bois, mais aussi les métiers de la mécanique auto, moto, cuisine et maintenance bâtiments). Chaque jeune peut ainsi s’essayer et découvrir différents centres d’intérêts. Le parcours permet aussi un accès au monde professionnel en proposant des périodes de stage en entreprise et des visites. La rencontre avec de jeune-professionnel est essentielle pour affiner le projet d’un jeune. Elle permet de nouer des relations, d’entrer véritablement en contact et de permettre une vision plus fine et plus concrète des secteurs d’activité et des métiers. Enfin, comment ne pas mentionner l’intervention d’un bénévole, ancien chef d’entreprise qui intervient pour des séances de « Job-coaching ».

img_6107-copieUne place importante est également accordée à l’initiation au numérique: le groupe prépare le PIM (Passeport Internet Multimédia)  une attestation des capacités à utiliser un équipement informatique et les services de base d’internet. Les jeunes vont aussi fabriquer une mini-imprimante 3D à partir de déchets numériques, nouvelle révolution dans l’impression. Nous souhaitons ainsi sensibiliser les jeunes aux métiers du numérique au sein de l’industrie, trop mal connu et peu attractif alors qu’il offre de nombreux emplois non pourvus (forgeur numérique, designer, technicien CAO, etc…).

Mieux appréhender la recherche de stage, d’emploi ou un contrat d’apprentissage sera également possible avec des outils ludiques à partir de vidéos de « jeunes qui parlent à des jeunes » afin de partager des  conseils  « vécus », le tout en partenariat avec l’association « Trouve Ton Entreprise. com Proactive Academy ».

Se dépasser

dsc_2018-copieEn vertu du vieil adage « mens sana in corpore sano », savoir se connaître passe aussi par un travail sur soi. Il est proposé au groupe plusieurs activités pour apprendre à dépasser ses limites, à se découvrir, aussi sur le plan personnel en réalisant un projet solidaire, culturel ou environnemental afin de développer la capacité de « faire équipe ».

Le regard porté sur le jeune qui intègre Sup de Pro « Mon défi, Ma réussite » est transversal. Il rassemble les qualités et compétences qui ont été mises en lumières par des professionnels de domaines différents. Les professeurs, éducateurs techniques, un spécialiste de la méthode ADVP, des intervenants extérieurs, un coach sportif et un psychologue accompagnent les jeunes dans ce parcours de (re)découverte. Les liens qui peuvent être maintenus avec les parents, les éducateurs extérieurs permettent aussi de favoriser cette (re) construction.

A l’issue des 9 semaines de formation, la coordinatrice pédagogique et l’éducatrice référente effectuent un bilan en présence de la famille, du jeune et des éducateurs extérieurs. Nous  proposons ensuite un suivi dans la durée pour l’accompagner  dans son début de formation ou de son insertion.

Prochaines sessions:

3 janvier – 17 mars 2017

20 mars – 2 juin 2017

Possibilité d’intégration à la demande en dehors des dates de session

Téléchargez ici la plaquette de Sup de Pro

  Plaquette Sup de Pro - AA LP Jean-Marie Vianney (292,6 KiB, 290 hits)

Présentation complète sur notre site, en cliquant ici

Pour tout renseignement, contacter :

LP Jean-Marie Vianney – Corinne CROUTTE Coordinatrice pédagogique Sup de Pro

Tél : 04 74 20 82 75 / 06 75 31 27 16